Alexandre Berkman – La Déception

« Pendant dix-huit mois, des mois d’angoisse et d’expérience déchirante, je me suis accroché à cet espoir. Et jour après jour ma conviction n’a cessé de se renforcer que le bolchevisme se révélait fatal aux meilleurs intérêts de la révolution, que le pouvoir politique était devenu le seul objectif du parti dominant, et que l’État, avec son communisme de caserne, était aussi asservissant que destructeur. Je voyais les bolcheviks gagner de la vitesse de manière constante sur la pente de la tyrannie, la dictature du Parti devenir l’absolutisme irresponsable de quelques suzerains, les apôtres de la liberté se transformer en bourreaux du peuple. »

Alexandre Berkman

« La Déception. Le chapitre de conclusion de mon journal de Russie, Le mythe bolchevik », in Le mythe bolchevik. Journal 1920-1922. [Extrait]

download la déception

source: indymedia nantes

This entry was posted in General and tagged , . Bookmark the permalink.